SADC
A+ A-
AccueilUn tournant à saveur régionale bien implanté

Un tournant à saveur régionale bien implanté

Sans titre

Un tournant à saveur régionale bien implanté

 

JOLIETTE, le 12 février 2018 – L’École hôtelière de Lanaudière et le Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière (CDBL) ont une fois de plus uni leur effort dans le but d’accroître la visibilité des entreprises agroalimentaires de la région. C’est aussi avec le soutien de l’Association forestière de Lanaudière, la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) Matawinie et la contribution financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et l’Alimentation du Québec (MAPAQ), via programme proximité, que le projet Émergence a été implanté.

Ce projet avait quatre principaux objectifs soit : de repérer facilement les entreprises de transformation alimentaire de Lanaudière, de remplacer 20 produits provenant de l’extérieur de la région par des produits locaux, de faire découvrir les produits forestiers non ligneux et les cultures émergentes des entreprises aux enseignants et à nos élèves et finalement d’augmenter la visibilité des produits régionaux auprès du grand public.
L’École hôtelière de Lanaudière contribue depuis plusieurs années au développement local en sélectionnant des produits lanaudois dans l’élaboration et la présentation de ses menus gastronomiques à la salle à manger de son école. Une fois de plus, grâce à l’apport des producteurs et transformateurs de la région, l’École hôtelière de Lanaudière avec le soutien du CDBL, de l’Association forestière de Lanaudière et de la SADC Matawinie a décidé d’intégrer la découverte et l’introduction des produits forestiers non ligneux à son offre de formation.

Nos forêts regorgent de produits qui ne demandent qu’à être découverts. On peut penser aux petits fruits et champignons sauvages, les thés des bois et du Labrador, les noix nordiques et les plantes comestibles pour ne nommer que ceux-là. Ce virage représente et représentera dans les années à venir un atout considérable pour nos élèves des DEP en cuisine, service de la restauration, boucherie et pâtisserie de la restauration contemporaine, nos futurs ambassadeurs une fois sur le marché du travail.

De façon spécifique, le projet Émergence se traduit par des activités d’acquisition et de transfert de compétences, d’exploration, d’essai et de comparaison de produits. Pour monsieur Stéphane Toustou, directeur adjoint de l’école hôtelière, « ce projet bonifie la formation puisque les élèves bénéficient, dans leur programme d’études, de visites pédagogiques chez différents producteurs locaux, d’une participation à la grande tablée organisée par le CDBL, d’ateliers sur les fromages, le foie gras et la création de charcuteries artisanales. L’ensemble des activités réalisées permettent donc de diversifier les apprentissages de nos élèves et ainsi de remplacer des parties de compétences par des activités concrètes ».

Pour les entreprises, ce projet représente aussi un gain dans l’accroissement de leur clientèle. Depuis septembre 2017, la boutique-école offre une visibilité supplémentaire aux producteurs et transformateurs lanaudois par l’ajout d’un kiosque promotionnel différents à chaque semaine. C’est ainsi une belle occasion de faire découvrir à la clientèle de l’école hôtelière de nouveaux produits et d’en faire la dégustation. Jusqu’à présent, la majorité des entreprises ont vécu cette expérience plus que positive pour la croissance de leur clientèle.

Depuis 2001, le Centre multiservice des Samares offre de la formation générale aux adultes, de la formation professionnelle, de la formation à distance et des services aux entreprises et à la communauté, et ce, dans divers secteurs (administration, commerce et informatique, alimentation et tourisme, fabrication mécanique, santé, soins esthétiques, métallurgie, entretien d’équipement motorisé, transport, bâtiments de travaux publics). C’est dans les 13 centres de formation répartis sur le territoire lanaudois que plus de 5000 étudiants sont formés chaque année d’enseignantes et d’enseignants d’expériences et passionnés.
Le Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière, le CDBL, est un organisme à but non lucratif qui développe et dynamise le milieu bioalimentaire de Lanaudière par le biais de projets structurants et par le tissage de liens d’affaires entre intervenants.

Actif depuis 1991, le CDBL est reconnu comme étant la « Table de concertation agroalimentaire » de la région.

– 30 –

Source : Centre multiservice des Samares
Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière
centremultiservice.ca
cdbl.ca
Informations : Isabelle Fraser, Agente de développement
450 758-3552 poste 25580
Annie Cossette, Coordonnatrice mise en marché / promotion
450 867-7773, poste 242

Dans l’ordre habituel : Monsieur Jean-Philippe Bélisle, gestionnaire administratif au Centre multiservice des Samares, Monsieur Stéphane Toustou, directeur de l’École hôtelière de Lanaudière, Monsieur Mathieu Gingras, directeur régional adjoint pour le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Monsieur François Patenaude de L’Abbaye Val Notre-Dame, Monsieur Richard Desjardins, directeur du Centre multiservice des Samares, Madame Pascale Coutu, présidente du Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière, Monsieur Roch Lasalle, commissaire à la Commission scolaire des Samares et monsieur André Barbeau de L’Abbaye Val Notre-Dame.

Dans l’ordre habituel : Monsieur Jean-Philippe Bélisle, gestionnaire administratif au Centre multiservice des Samares, Monsieur Stéphane Toustou, directeur de l’École hôtelière de Lanaudière, Monsieur Mathieu Gingras, directeur régional adjoint pour le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Monsieur François Patenaude de L’Abbaye Val Notre-Dame, Monsieur Richard Desjardins, directeur du Centre multiservice des Samares, Madame Pascale Coutu, présidente du Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière, Monsieur Roch Lasalle, commissaire à la Commission scolaire des Samares et monsieur André Barbeau de L’Abbaye Val Notre-Dame.